Nous sommes une famille de 6 qui avons eu le bonheur de vivre sur notre voilier Perla VII durant près d'un an

video

La plus belle des créatures : les dauphins






                                                             

Je suis de celles qui ont été profondément marquées par La grenouille et la baleine. Je me rappelle parfaitement la première fois où j’ai vu ce film dans une salle de cinéma, première fois que je pleurais à chaude larme devant un grand écran incapable de contrôler mes sanglots lorsque la petite Daphné apprend qu’ils vont vendre l’auberge. Je rêvais de vivre sur le bord de l’eau, partir en zodiac, voir des baleines, nager avec un dauphin. « C’est très important de puiser l’énergie du soleil lorsqu’il se lève. » Ces mots de la petite grenouille, Daphné, résonnent dans ma tête chaque matin.

J’ai vieilli, mais je repense souvent à ce film et je me dis que si je suis si bien sur l’eau, c’est entre autre à cause de ce rêve que j’ai porté enfant, à cause de ce film. Évidemment, il y a toujours eu ce rêve que je croyais impossible: nager avec un dauphin en liberté.

Alors depuis que nous sommes ancrés dans Elizabeth Harbour, nous cherchons les dauphins puisque nous avons lu qu’une petite famille vivait par ici. Samedi, nous les avons aperçus en revenant d’une petite plage.  « Dauphins » Eric nous crie à tue-tête, « vite, préparez-vous à sauter! » Ce que nous faisons, mais il est déjà 16 h. Le soleil est trop bas pour éclairer l’eau. Charline, Florane et moi sautons, mais les dauphins sont trop rapides pour nous. L’eau est trop sombre, on s’inquiète un peu pour les requins. On remonte donc dans le dinghy et on les suit durant quelques minutes. On est heureux de les avoir vus de près, même si notre baignade avec eux n’a pas été un succès.

Lundi matin, Yan de Thalasso nous dit de laisser notre radio ouverte, car ils ont vu les dauphins dimanche après-midi derrière leur bateau. Notre radio est toujours ouverte, mais Eric la ferme le temps d’enregistrer le poème de Florane et oublie de la rouvrir. Un dinghy arrive, c’est Josée et Yan : « on vous appelle depuis une demi-heure, les dauphins sont derrière notre bateau. » Nous enfilons un maillot en 30 secondes et sautons dans le dinghy.
On s’approche, ils sont là! Vite, on saute à l’eau.

La maman et son petit nagent tout près, comme ils sont beaux. Le plus gros (le papa?) passe tout près de moi. Je me sors la tête de l’eau, mes filles voient-elles la même chose que moi?
En tout, ils sont 4 à nager autour de nous. Alixia a de l’eau qui entre dans son masque, je l’aide à le replacer. Eric nous suit avec le dinghy, je voudrais tant qu’il soit dans l’eau avec nous. On admire ces magnifiques créatures. Elles sont dans le fond de l’eau et s’enroulent. Elles semblent se donner des bisous en entourant leur petit bébé. Je n’ai jamais rien vu d’aussi beau. Et puis elles repartent. On nage le plus vite possible. Je tire Florane qui n’arrive pas à nager assez vite. Les dauphins repassent sous nous, on les observe de près. Eric nage maintenant en tirant la corde du dinghy, il peut donc lui aussi les voir sous l’eau. On les croit partis bien loin alors qu’ils reviennent face à nous. Ils nous observent, comme nous les observons et ils poursuivent leur chemin.

Nous les aurons suivis ainsi dans l’eau durant une vingtaine de minutes. Wow, quelle sensation de voir ces magnifiques créatures passer si près de nous. Nous ne nous sommes pas accrochés après leur aileron, ils n’ont pas sauté par-dessus nous, mais nous avons pu les voir dans leur habitat naturel, nager librement sous l’eau. Moment de pur bonheur.
Merci à l’équipage de Thalasso qui est venu nous chercher pour partager ce moment unique dans une vie. Je suis autant touchée par ce moment avec les dauphins qu’avec le fait que Yan et Josée aient pris un instant pour venir nous chercher. Merci les amis.

Cynthia   
                                          



Commentaires

Messages les plus consultés